Impôts sur les plus-values : quand la résidence principale n’est pas exonérée

La vente d’un logement, vacant au moment de sa cession, mais précédemment occupé en tant que résidence principale peut être exonérée d’impôt et de cotisations sociales à condition que la transaction intervienne dans un « délai normal ». Une récente décision de justice donne de la substance à cette notion floue. De celle-ci, se dégage un nouvel arbitrage fiscal pour les propriétaires. Explications.

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer